Retour au blog

Nuisibles en hôtellerie

Comment gérer les risques sans usage de produits chimiques

L’industrie hôtelière est un secteur clé du tourisme, accueillant des millions de visiteurs chaque année. Assurer la sécurité et le bien-être des clients est donc primordial pour maintenir la réputation et le succès de tout établissement hôtelier.

nuisibles en hôtellerie, comment gérer le risques ?

Les nuisibles en hôtellerie représentent de nombreux défis pour les gérants d’établissements. Parmi les divers défis auxquels les hôtels sont confrontés, la protection contre les risques nuisibles, tels que les insectes, les rongeurs et autres parasites, occupe une place importante. Les risques liés à l’activité des nuisibles sont nombreux : contamination des aliments dans les zones de stockage et de restauration, transmission de maladies aux employés, dommages techniques et structurels, coûts élevés pour les traitements de désinfestation, et perte potentielle de clients.

Une infestation de rongeurs mal gérée dans un hôtel peut rapidement se transformer en cauchemar et gravement nuire à l’image de l’établissement auprès des clients. Cet article examine les meilleures pratiques et stratégies pour prévenir et gérer ces risques de manière efficace.

Les nuisibles peuvent causer des dommages considérables dans les hôtels, allant de la détérioration des infrastructures à la propagation de maladies. Les principaux nuisibles incluent :

  1. Les Insectes : Les punaises de lit, les cafards, les fourmis, les moustiques, etc.
  2. Les Rongeurs : Les rats et les souris.
  3. Les Oiseaux : Les pigeons et autres volatiles qui peuvent nicher et causer des dégâts.

Visualisons tout d’abord les différents points stratégiques à protéger : la cuisine, l’économat, les faux-plafonds, les locaux techniques, les abords de l’hôtel et les locaux poubelles. Ces zones sont cruciales dans la lutte anti-nuisibles car elles sont particulièrement vulnérables aux intrusions de rongeurs et présentent des risques élevés.

nuisibles en hôtellerie, comment gérer le risques ?

Comment protéger la cuisine et l'économat d’un hôtel contre les risques rongeurs ?

La cuisine est l’un des endroits les plus sensibles à la contamination des aliments par les pathogènes véhiculés par les rongeurs. Il est important de rappeler qu’il est interdit d’utiliser des produits chimiques dans les environnements en contact direct avec les aliments.

Cette règle s’applique également aux zones telles que l’économat. Ces zones, y compris les cuisines, constituent des secteurs à haut risque et doivent être protégées de manière renforcée, sans utilisation de biocides.

Nous recommandons l’installation de systèmes à ultrasons 🔗 dans ces zones pour éloigner les rongeurs. Les ultrasons perturbent le système nerveux des rongeurs, les repoussent efficacement et créent des zones d’exclusion.

Vous pouvez combiner avec les boîtes multi captures 🔗 en y plaçant de la nourriture locale et en appâtant avec un leurre de manière à éviter la concurrence avec les aliments présents dans des cuisines ou dans les zones de stockage.

Dans cette zone spécifique, il est essentiel de mettre en place les règles de bonnes pratiques d’hygiène et les principes HACCP 🔗, qui sont appliqués aux restaurateurs. Pour rappel, voici les bonnes pratiques pour prévenir l’intrusion de nuisibles dans un hôtel :
  1. Veiller à ce que les ouvertures soient hermétiquement fermées autant que possible dans les zones de cuisine et de stockage des aliments (privilégier les portes balais et les moustiquaires pour les fenêtres).
  2. Assurer l’herméticité des bâtiments en colmatant les petites fissures, en obstruant les passages de câbles, de tuyaux et de canalisations. Les produits professionnels conçus pour empêcher le franchissement des rongeurs, tels que le mastic anti-rongeurs contenant des paillettes de verre, sont efficaces pour dissuader les intrusions.
  3. Maintenir les lieux propres grâce à un nettoyage programmé et régulier.
  4. Refermer hermétiquement les denrées alimentaires dans des contenants appropriés.
  5. Former vos employés aux techniques de détection de la présence de nuisibles ou de leurs traces. Cette mesure permet d’identifier rapidement les signes d’infestation et d’agir promptement.
  6. Maintenir les locaux poubelles propres. Les déchets doivent être éliminés fréquemment et les conteneurs doivent être fermés de manière étanche.
Ces pratiques contribuent à maintenir un environnement sain et sécurisé, tout en minimisant les risques d’infestation par les nuisibles dans un établissement hôtelier.

Comment protéger les abords d’un hôtel et les zones de réception de marchandise ?

La zone de réception des denrées alimentaires doit être également bien protégée. Il faut être particulièrement vigilant aux différents points de contrôle à la réception des produits : vérifier l’état des cartons (traces de grignotage, de salissures, etc.) et veiller aux risques d’intrusion de rongeurs dans l’établissement.

Dans ces zones, vous pouvez installer des boîtes multi-captures qui ont une capacité de capture plus importante avec une à deux relèves seulement par mois.

Ils offrent des résultats visibles et mesurables rapidement, ce qui en fait des outils efficaces dans la lutte contre les infestations de rongeurs (vs 3 à 10 jours pour des rongeurs intoxiqués aux AVK – sans prendre en compte la période pré-appatage).

Ils peuvent être adaptés à différents environnements, y compris ceux présentant une forte concurrence alimentaire comme l’environnement d’un hôtel avec la partie restauration et le stockage des aliments, grâce à des protocoles spécifiques et une gestion appropriée.

Comment protéger les faux plafonds, le local technique et les murs d’un hôtel contre les risques rongeurs ?

Les faux plafonds et les murs sont des zones stratégiques à protéger, car ils constituent des refuges privilégiés pour les rongeurs, propices à la nidification. Protéger ces zones permet de prévenir la nidification et ainsi de contrôler leur prolifération.

Les ultrasons multidirectionnels 🔗 sont particulièrement efficaces pour protéger les sous-plafonds, car ces zones sont souvent cloisonnées, ce qui maximise leur efficacité. Placés au centre d’un faux plafond, ces dispositifs peuvent protéger toute la zone en émettant des ultrasons à 360 degrés. Leur mode de balayage de fréquence évite que les rongeurs ne s’habituent aux ondes émises. En gérant ainsi le foyer d’infestation, il est possible de se passer de l’utilisation de produits chimiques.

Le local technique TGBT pourrait être protégé efficacement avec un émetteur ultrasons directionnel. En complément, un audit d’herméticité pourrait être réalisé dans cette zone, suivi de travaux d’obturation avec du mastic anti-rongeurs 🔗 afin de réduire au minimum les risques d’intrusion de rongeurs.

Lorsque le lieu de nidification est difficile d’accès, les systèmes sismiques 🔗 peuvent être utilisés en complément ou associés aux ultrasons. Ces systèmes génèrent des micro-vibrations qui rendent les zones inhospitalières pour les rongeurs, créant ainsi du stress chez eux.

Comment protéger les façades et les toits d’un hôtel contre les risques oiseaux

Outre les nuisances sonores qui peuvent gêner vos clients, les oiseaux peuvent se nicher sur vos toits, y apportant divers déchets et brindilles pour construire leurs nids. Cela peut obstruer les bouches d’évacuation des eaux et présenter des risques structurels pour les bâtiments. Les façades et les alentours de l’hôtel, comme les places de parking et les voitures garées, peuvent être salis par les fientes d’oiseaux, impactant négativement l’image de l’établissement auprès de vos clients.

Différentes solutions d’effarouchement contre les oiseaux existent sur le marché. Les effaroucheurs sonores émettent des sons d’oiseaux en détresse, créant du stress chez les oiseaux et les obligeant à quitter les lieux. Installés sur les toits, ces dispositifs rendent les zones inhospitalières pour le nichage et la reproduction.

Étude de cas dans un hôtel de chaîne

Un hôtel d’une chaîne nous a contactés pour résoudre un problème d’infestation avérée de rongeurs. Malgré les traitements chimiques précédemment appliqués qui n’ont pas été efficaces, les souris ont élu domicile dans les faux plafonds de l’établissement, laissant des traces visibles dans les cuisines, les salles et les zones de stockage.

Après notre visite d’audit, nous avons recommandé plusieurs solutions pour remédier rapidement à la situation. Le client a choisi de protéger en priorité les zones les plus sensibles à la contamination alimentaire telles que la cuisine et les salles, ainsi que d’effectuer des travaux d’obturation au niveau des passages de câbles et des trous visibles.

Nous avons installé plusieurs émetteurs ultrasons à 360 degrés : un dans la cuisine de 30 mètres carrés et trois dans la salle de 270 mètres carrés. En complément, trois émetteurs sismiques ont été mis en place.

Le coût total pour cette protection s’élève à moins de 2 000€ HT hors pose (les systèmes ont été facilement installés par le service technique de l’hôtel après un point technique avec Ratdown).

Vous pouvez également opter pour une location du matériel sur une période de 60 mois, ce qui équivaut à 35 euros par mois pour une protection durable, sans recours à des produits chimiques et avec de nombreux avantages qu’offre la location financière 🔗

Cette approche intégrée vise à résoudre efficacement l’infestation de rongeurs tout en assurant la sécurité alimentaire et en préservant la réputation de l’hôtel.

Plusieurs hôtels renommés font confiance à Ratdown pour la prévention et le traitement des risques nuisibles. Nous pouvons vous aider à élaborer une stratégie de lutte adaptée à vos besoins spécifiques, en tenant compte des particularités de votre site. Notre expertise et nos solutions technologiques innovantes nous permettent de vous proposer une protection durable avec la mise en place d’un protocole strict, sans chimie.

Conclusion

La protection contre les risques nuisibles est cruciale pour le maintien de la sécurité, de la santé et de la réputation des hôtels. En adoptant des stratégies proactives et en collaborant avec des experts, les hôteliers peuvent non seulement prévenir les infestations, mais aussi garantir une expérience agréable et sécurisée à leurs clients. La mise en œuvre de ces pratiques permet non seulement de protéger l’établissement contre les nuisibles, mais aussi de renforcer la confiance des clients et de maintenir la réputation de l’hôtel à long terme.

A lire également